sábado, 27 de octubre de 2012

jueves, 25 de octubre de 2012

Bernadette Soubirous: les origines des Sanctuaires de Lourdes

Bernadette Soubirous a vécu 35 ans dont 22 années à Lourdes au XIXe siècle.  En 1958, dans la Grotte de Massabielle, à Lourdes, la Vierge Marie lui apparaît à 18 reprises et la vie de Bernadette est transfigurée.

À l'âge de 22 ans, elle prend l’habit religieux en recevant le nom  de sœur Marie-Bernard.Depuis le 3 août 1925, le corps de Bernadette repose  dans une châsse de verre située dans la chapelle de l'ancien couvent Saint-Gildard, à Nevers. Le site est celui de la maison-mère des Soeurs de la Charité, appelée maintenant "Espace-Bernadette-Soubirous-Nevers". Sur le visage et sur les mains de Bernadette ont été déposés de très fins masques de cire.Le 8 décembre 1933, Bernadette est proclamée "sainte".


Beaucoup touchent le rocher, dans la Grotte des Apparitions.  
A proximité de la Grotte, 70 tonnes de cierges brûlent chaque année, sans discontinuer depuis le 19 février 1858. 
La popularité de l'eau de Lourdes est née des miracles. Effectivement, le moyen apparent le plus fréquent des miracles de Lourdes, c’est l’emploi de l’eau de la source (49 sur 67 miracles officiels), soit en application, soit en ingestion, soit en bain. 

Ce qui frappe le plus le pèlerin de Lourdes, ou surtout le simple visiteur, c’est la présence de nombreuses personnes malades et handicapées, dans l'enceinte des Sanctuaires.Officiellement, 80 000 personnes malades et handicapées de tous les pays se rendent à Lourdes chaque année.

Source: fr.lourdes-france.org

miércoles, 24 de octubre de 2012

Lourdes

Un 68e miracle survenu à Lourdes, la guérison de la soeur italienne Luigina Traverso en 1965, a été reconnu officiellement par l'évêque de son diocèse en Italie.
Cette religieuse née en 1934, souffrant d'une lombo-sciatique paralysante malgré plusieurs interventions chirurgicales, avait retrouvé l'usage de ses jambes et s'était levée de son fauteuil roulant pendant un séjour à Lourdes en juillet 1965.
Le 23 juillet, "pendant l'adoration eucharistique" elle a ressenti "une forte sensation de chaleur et de bien-être et l'impulsion de se mettre debout"."Immédiatement elle a commencé à bouger les membres inférieurs paralysés et la douleur a disparu", et elle "est revenue de Lourdes heureuse non pas en brancard mais sur ses deux pieds", poursuit le site.
La décision d'ouvrir le dossier pour attester la guérison avait été prise en 1966 lors d'une réunion du Bureau des Constatations Médicales de Lourdes.
Plus de 7.000 cas de guérisons inexpliquées ont été enregistrés depuis 1884 à Lourdes, mais seuls 68 ont été reconnues comme des miracles par l'Eglise, après une rigoureuse procédure scientifique et religieuse qui dure des années.
Le premier témoignage du malade qui se prétend guéri est reçu par le médecin du Bureau des constatations médicales des Sanctuaires. Après une longue étude du dossier, il soumet les cas probants au Bureau des constatations médicales, une institution composée de tout personnel soignant (médecins, infirmières...) de passage à Lourdes qui souhaite l'intégrer, croyant ou non croyant.
Enfin, lorsque le Bureau et le médecin de Lourdes estiment que le cas est digne d'intérêt, ils transmettent le dossier au Cmil, dont l'enquête peut encore durer des années.
C'est enfin à l'évêque du diocèse où vit la personne guérie qu'il revient de décider, sans avoir à recourir à Rome, du degré de reconnaissance par l'Eglise de cette guérison. Le degré ultime est le miracle.
Sur les 68 miraculés reconnus à ce jour, 80% sont des femmes, 55 sont Français, sept Italiens, trois belges.

Source:lepetitjournal.com( 12 octobre 2012)


Quel est le procédé pour reconnaître un miracle à Lourdes?

jueves, 18 de octubre de 2012

Dans la cuisine

                            
 Cliquez sur le cuisiner. Parcourez la souris sur l'écran et écoutez le vocabulaire de la cuisine
puis faites les exercices